Sophrologie
| Publie le 15.09.14

Yoga, sophrologie, hypnose... Les Français sont de plus en plus nombreux à plébisciter les approches complémentaires dans le traitement du cancer.

Yoga, sophrologie, hypnose ou sport adapté dans le traitement du cancer... Les approches complémentaires aux traitements anti-cancer de base sont largement plébiscitées par les Français selon la dernière édition du Baromètre cancer Institut Curie - Viavoice qui analyse l'opinion des Français sur le cancer.

En effet, selon ce sondage publié ce jeudi 11 septembre, 72% des Français considèrent ces approches comme importantes en complément des traitements médicaux, soit 9 points de plus qu'en 2013.

Apporter un bien-être aux patients

Les femmes y sont particulièrement favorables (76%), contre 67% des hommes, tout comme les catégories socioprofessionnelles supérieures (77%). Les seniors sont en revanche un peu moins convaincus que l'ensemble de la population, avec 67% d'opinions favorables.

Les approches complémentaires se sont développées ces dernières années parallèlement à l'amélioration des traitements anticancéreux et à l'augmentation du nombre de patients en rémission. Elles visent à apporter un bien-être tout en soulageant certains effets secondaires des traitements comme les douleurs chroniques, les insomnies ou l'angoisse.

Elles sont pour l'instant disponibles dans un nombre restreint d'hôpitaux mais sont de plus en plus proposées dans des structures extra-hospitalières.

Ce type de démarche avaient d'ailleurs été évoquées lors de la présentation du plan cancer 2015-2019 en mai dernier.

Les recommandations de la HAS
LaHaute autorité de santé (HAS) encourage elle-même dans ses recommandations d'ajouter aux traitements spécifiques du cancer, des soins et soutiens complémentaires pour faire face aux conséquences de la maladie et de ses traitements : douleur, fatigue, troubles alimentaires, problèmes liés à la sexualité, besoin de soutien psychologique, problèmes sociaux...

En effet, parmi les bienfaits attendus, 43% des personnes interrogées dans le baromètre cancer Institut Curie - Viavoice mettent en avant le soutien psychologique, 18% une amélioration de la condition psychique et physique, 17% une diminution des effets secondaires et des douleurs et 12% une rupture de l'isolement du patient.

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 1er au 5 avril auprès d'un échantillon de 1.008 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Science et Avenir
www.sciencesetavenir.fr

A voir aussi

Un Français sur trois dormirait seulement cinq à six heures par nuit. L'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) alerte alors sur l'usage des écrans (télévision, ordinateur, tablette…), et leur impact sur la qualité et la durée de nos nuits.
Watching-Laptop-in-Bed

Inscrivez-vous gratuitement
et profitez d'une
séance découverte
S'inscrire
Prenez rendez-vous
avec votre sophrologue
pour une consultation en ligne
Réserver