Insomnies, troubles du sommeil
| Publie le 23.04.12

Sommeil et performance : de l’excellence au quotidien, tel est le thème de la 12ème Journée du Sommeil qui s'est tenue le 16 mars sur l’ensemble du territoire national. De nombreuses études réalisées chez l’homme montrent que la durée et la qualité du sommeil ont un effet bénéfique sur les performances psychomotrices, cognitives et physiques. En choisissant ce thème, l’INSV a souhaité cette année, présenter le sommeil comme une aide essentielle et à portée de chacun au service de nos performances physiques et intellectuelles.


Tout au long de notre vie, nous sommes gouvernés par une horloge biologique, située au niveau des noyaux suprachiasmatiques de l’hypothalamus, favorisant la restauration de notre organisme au cours de la nuit. Par cette horloge, au plus fort de la nuit, le sommeil organise une économie d’énergie essentielle à la préparation de notre organisme pour la journée suivante : baisse de la fréquence cardiaque et respiratoire et chute de la température, sécrétion des hormones de croissance et du cortisol, réparation des tissus musculaires lésés, défenses immunitaires. Le sommeil nuit après nuit et tout particulièrement le sommeil profond crée les conditions nécessaires à notre performance quotidienne.

La privation aigue ou chronique de sommeil perturbe la performance physique : altérations cardiovasculaires, fatigue musculaire, troubles immunitaires, prise de poids, risque diabétique. Les études épidémiologiques le démontrent dormir moins de 6 heures par 24 heures est associé à altération de la forme physique.

La proposition 15 du Programme National Nutrition Santé (PNNS) 2011, souligne d’ailleurs ce point en rappelant que de nombreuses études réalisées dans sept pays, dont la France, et sur de larges populations, ont montré un lien entre un sommeil court et l’élévation de l’indice de masse corporelle (IMC), à la fois chez l’adulte et l’enfant. Il est fondamental, à titre préventif, d’ajouter aux prescriptions de régime et d'exercice physique des conseils comportementaux relatifs au sommeil.

Pour la croissance de l’enfant, chez l’adulte au travail comme chez la personne âgée, bonne durée et bonne qualité de sommeil ont un impact positif sur les performances physiques.
Chez les athlètes de haut niveau le sommeil est un allié objectif de la performance.

Performances intellectuelles et cognitives

Le déclin de la mémoire est une préoccupation majeure de santé publique. De même le stress et les risques psychosociaux sont au centre du débat de santé dans l’entreprise. Le sommeil et en particulier le sommeil paradoxal est un allié souvent ignoré pour faire face à ces problèmes.

Le sommeil est essentiel à la mémoire, à l’attention, à la prise de décisions quelque soit l’âge de la vie. La privation de sommeil s’accompagne de troubles mnésiques et attentionnels dont les conséquences sont parfois dramatiques : accidents de la route, désinsertion professionnelle. De plus un bon sommeil favorise une stabilité de l’humeur et une moindre anxiété. L’activité physique régulière joue sur la qualité du sommeil en favorisant un meilleur sommeil à ondes lentes.

Chez les enfants et les étudiants une quantité et une qualité suffisantes de sommeil sont indispensables à l’apprentissage et au moment des examens.

Ainsi, à tout âge, notre sommeil peut devenir un allié de nos performances physiques et intellectuelles. Un meilleur sommeil pour de meilleures performances : tel est donc le thème que nous aborderons lors de la journée du sommeil 2012.

Source: Institut National du Sommeil
Source article

A voir aussi

Un Français sur trois dormirait seulement cinq à six heures par nuit. L'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) alerte alors sur l'usage des écrans (télévision, ordinateur, tablette…), et leur impact sur la qualité et la durée de nos nuits.
Watching-Laptop-in-Bed

Inscrivez-vous gratuitement
et profitez d'une
séance découverte
S'inscrire
Prenez rendez-vous
avec votre sophrologue
pour une consultation en ligne
Réserver