Développer ses capacités
| Publie le 12.05.12

Des chercheurs américains en sciences cognitives ont découvert un étrange effet de perception qui peut être utile au golf. Il suffit d'imaginer que le trou sur le green est plus large qu'il ne l'est vraiment pour améliorer de 10 % les chances de faire entrer la balle dans le trou.

20120413PHOWWW00040

Les golfeurs le savent bien: c'est au petit jeu que se fait la différence! L'étude qui vient d'être publiée dans Psychological Science risque donc d'intéresser plus d'un acharné du green. Elle montre en effet que l'on peut améliorer son putting par le simple jeu de l'imagination. «Les joueurs améliorent leurs putts quand ils ont l'illusion que le trou est plus large» explique Jessica K. Witt, auteur de cette étude et chercheuse en sciences cognitives à l'université Purdue (États-Unis). Ils amélioreraient leur chance de 10 %.

Selon les scientifiques, la seule idée que le trou est plus grand rend le joueur plus confiant dans ses capacités. «Suivant la perception que des joueurs ont de leur environnement, nous savons que cela influe sur leur façon de jouer. Cela vaut pour le basket ou pour le handball, et maintenant nous nous rendons compte que d'imaginer un objectif plus grand qu'il n'est conduit aussi à une amélioration de la performance», précise encore la scientifique.

De précédentes études ont déjà montré que les joueuses de softball (version féminine du base ball) qui renvoyaient le mieux la balle la voyaient plus grosse qu'elle n'est. Il en irait de même pour des joueurs de foot qui marqueraient plus de buts par le seul fait qu'ils imaginent les cages plus grandes qu'elles ne sont.

Pour réaliser l'expérience, les scientifiques ont fait putter 36 joueurs sur des trous en apparence de taille différente grâce à des projections lumineuses circulaires plus ou moins grandes. En donnant l'illusion que le trou était relativement plus grand, les petits cercles de lumière ont permis aux golfeurs une meilleure réussite.

Auteur: Marielle Court

Source: Le figaro Santé
Source article

A voir aussi

Un Français sur trois dormirait seulement cinq à six heures par nuit. L'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) alerte alors sur l'usage des écrans (télévision, ordinateur, tablette…), et leur impact sur la qualité et la durée de nos nuits.
Watching-Laptop-in-Bed

Inscrivez-vous gratuitement
et profitez d'une
séance découverte
S'inscrire
Prenez rendez-vous
avec votre sophrologue
pour une consultation en ligne
Réserver